• Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2

     Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2On me demande souvent ici ou ailleurs ce que j'utilise comme supports en maths. Quelle méthode, quel fichier ? En CLIS c'est assez difficile de se contenter d'une seule méthode, un mix de plusieurs approches semble plus adapté aux besoins des nos élèves. Je travaille de façon très ritualisée, vous l'aurez remarqué, mais pour que tout ça prenne du sens, situations problemes et situations complexes doivent avoir toute leur place dans l'organisation des apprentissages. Ces situations, pas besoin de les inventer, elles sont dans la plupart des ouvrages pédagogiques. Cela demande cependant du temps de repérer celles qui nous parlent, celles qui vont parler à nos élèves. Celles qui vont les aider à faire sens.

    Amener les élèves à construire le nombre c’est les amener à donner du sens au nombre.

    Connaître la suite numérique de 10 en 10 (parce que tous les jours lors du rituel on la répète avec plaisir) tout en n’étant pas capable d’isoler 5 objets d’une collection ce sont des comportements classiquement observés chez les élèves en difficultés. Tout comme savoir dire que dans 125 il y a 12 paquets des 10 sans faire le lien entre cette décomposition canonique du nombre et une situation concrète ou on demanderait combien de carnets de 10 timbres il nous faut pour en avoir 125… Avoir recours au surcomptage dès qu’une situation additive se présente ...(d’après Brissiaud c'est un marqueur de la grande difficulté et c’est un comportement classique des élèves de Segpa)…

    Bref, comprendre le nombre c’est à la fois savoir à quoi il sert et comment il fonctionne. L’un va difficilement sans l’autre et quand c’est le cas, les compétences observées ne sont pas transférables.

    J'avais tenté un petit blabla théorique sur l’évaluation en maths LA. Je vais essayer de lister ici quelques situations qu'on pourrait qualifier "de référence" dans l'apprentissage du nombre au cycle 2 ainsi que les ouvrages pédagogiques dans lesquels on peut les trouver plus détaillées. Ce terme de situation de référence, je pense qu'il ne faut pas l'entendre comme situation incontournable, obligatoire (ce qui serait bien culpabilisant si on ne les mettait pas en place dans nos classes)… mais plutot comme une situation que l’on peut proposer et à laquelle on pourra "faire référence" par la suite pour aider les élèves à faire du lien entre les activités : "Rappelle toi, cette soustraction c’est comme quand on fait le jeu du greli-grelo… "

    Le nombre est un outil pour résoudre des problèmes...vous trouverez cette définition du nombre dans de multiples ouvrages. D’où l’idée de donner des problemes à résoudre à nos élèves ;) et d'organiser les progression pour les aider à passer d'une résolution non numérique à une résolution mettant forcement en œuvre le nombre (Je me rappelle qu'à l'IUFM je me demandais bien comment ils allaient l'avoir cette révélation. En observant nos zozos, on me rend bien compte que ce n'est absolument pas miraculeux et que sans y mettre des mots, de l'explicite, on ne fixe rien, et que malheureusement c'est souvent cette phase de mise en mot, d'"institutionnalisation" qui pêche dans nos séances).

    Si on se base sur ce schéma récapitulant les 3 fonctions du nombre, on peut détailler pour chacune d'elle quelques situations intéressantes.

    Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2 

    Le but du jeu au cycle 2 serait de passer de situations pouvant être résolues sans faire appel au nombre à des situations ou il va devenir nécessaire de mettre en œuvre autre chose que du terme à terme, de l'appariement de collections. On organise les progressions pour aider les élèves à passer d'une résolution non numérique à une résolution mettant forcement en œuvre le nombre. Cela passe par une augmentation des quantités, une mise a distance des collections à comparer, un délai dans le temps qui incitera à utiliser le nombre en tant que symbole. (Je me rappelle qu'à l'IUFM je me demandais bien comment ils allaient l'avoir cette révélation. En observant nos zozos, on me rend bien compte que ce n'est absolument pas miraculeux et que sans y mettre des mots, de l'explicite, on ne fixe rien, et que malheureusement c'est souvent cette phase de mise en mot, d'"institutionnalisation" qui pêche dans nos séances...).

    1-Le nombre "mémoire de la quantité "

    --> Réaliser une collection qui a autant d’éléments qu’une collection de référence Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2
    --> Compléter une collection pour qu’elle ait autant d’éléments qu’une collection de référenceSituations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2--> Réaliser une collection qui doit être le double, le triple…d’une collection de référenceSituations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2 --> Comparer des collectionsSituations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2 

    2-Le nombre "mémoire du rang "

    --> Mémoriser la place d’une objet dans une sérieSituations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2 

    3-Le nombre "pour anticiper"

    --> Le résultat de la réunion ou de la séparation de collections

    Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2

    Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2

    --> Le résultat du partage d'une collection

    Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2

     Situations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2
    --> Le résultat d’échanges d'objets de valeurs différentesSituations problèmes de référence pour construire le nombre au cycle 2

    Cette liste n'est bien sure pas exhaustive. Elle s'appuie sur le découpage proposé dans les ERMEL et reprend ce que j'ai aimé mettre en place dans ma classe. Vous connaissez et utilisez surement d'autres activités, dont l'habillage est différent mais qui font travailler les mêmes compétences.

    Cette dernière situation  est une bonne transition pour passer à une 2eme aspect du nombre, le nombre en tant qu'objet de savoir...A venir d'autres exemples pour travailler cet aspect avec vos élèves.

    Les images de cet article peuvent être retrouvées sur le site de ma circonscription  : ICI.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Août 2012 à 20:58

    Merci pour cette analyse très intéressante. Je vais avoir ue élève dyspraxique qui n'a absolument pas la notion du nombre. Je vais me servir de tes réflexions pour affiner mes observations et lui permettre de réussir dans au moins une des approches avant de développer les autres .L'enseignante spécialisée pense que je vais peut-être devoir  garder cette petite 2 ans en CE2; on va donc aller doucement.

    Encore merci!!

    Laurence

    2
    Mardi 7 Août 2012 à 11:53

    j'adore les articles de fond de collègues !!! Merci Dame Dubois, comme d'hab, cela tombe pile poil ! Moia ussi j'utilise quelques situations de référence, notamment chez Ermel, où j'en sélectionne 5 au maximum dans l'année. Mais je les utilise assidûment et les résultats sont là bien souvent ! (le robot, la marchande, les fourmillions entre autres ! et aussi beaucoup les abaques !)

    Je vais étudier ton doc très attentivement, et démarrer le rituel chaque jour compte !

    Merci pour tout !

    3
    Mardi 7 Août 2012 à 11:58

    coucou carolaercenciel!

    les fourmillons c'est ma preferee!!

    4
    mimieee
    Mardi 7 Août 2012 à 14:59

    coucou dame dubois,


    j'essaie en ce moment d'établir un outil pour hiérarchiser ds chaque domaine les compétences des élèves "en gros". Je me penche ici sur la résolution de pbs, ton doc tombe bien d'ailleurs.Je ne comprends pas trop le nombre comme mémoire de rang...C'est l'aspect ordinal? Ca apporte quoi exactement? pourquoi ca les aide à résoudre des pbs?dslée pour toutes ses questions, j'essaie de comprendre mais jtavoue que je bloque un peu la

    5
    Mardi 7 Août 2012 à 15:04

    c'est ca, c'est l'aspect ordinal ;)

    dans l'exemple du train, le nombre devient necessaire pour resoudre  le probleme si tu fais un grand train, que tu mets le modele loin, ils devront par exemple se rappeler que l'etoile est sur le 5eme wagon et utiliseront alors l'aspect ordinal du nombre.

    7
    mimieee
    Mardi 7 Août 2012 à 15:34

    oui justement, je lis ton article pour essayer de m'éclairer. Tu sais, quand on travaille sur un problème plus compliqué (un problème type ce1 par ex sur nimporte quelle situation ) quand est-ce qu'on utilise l'aspect ordinal pour le résoudre? Je ne comprends pas en fait l'interêt de la situation avec le train...je ne sais pas si jsuis très claire ou je m'interroge peut-être pour rien

    8
    Mardi 7 Août 2012 à 15:50

    je pense que tu te prends en effet la tete pour rien ;)

    l'aspect ordinal (memoire du rang) du nombre on l'utilise surtout dans des situations du quotidien : date, adresse...

    et puis c'est aussi essentiel pour comprendre le nombre en tant qu'objet : la suite numerique en particulier avec tout ce qui est plus grand / plus petit, nombre precedent, nombre suivant

    9
    Mardi 7 Août 2012 à 15:53

    tu utilises cet aspect ordinal quand tu fais des exercices ou tu leur fait comprendre que 25-1 c'est comme donner le nombre qui est juste avant 25 par exemple.

    Du coup dans des problemes de calcul, tu peux avoir des eleves qui se servent du l'aspect ordinal quand par exemple ils se servent de la bande numerique pour trouver la reponse

    10
    mimieee
    Mardi 7 Août 2012 à 16:09

    d'accord :p j'ai compris avec tes exemples !!! merci beaucoup!! je crois que j'essaie de bâtir comme une  progression pour les pbs ... c'est pas encore assez clair pour moi et du coup jcherche à essayer de tout comprendre lol Ce n'est pas compliqué que pour les élèves les pbs :) tant que ce ne sera pas assez clair pour moi, je n'arrive pas à établir une progression logique pour arriver à les faire évoluer     Heureusement que tu nous aides dans nos réflexions sinon ...aïe aïe!!merci en tout cas     En fait tu rends les choses qui paraissent compliquer  accessibles! merci :)

    11
    Mardi 7 Août 2012 à 16:11

    merci c'est gentil

    va voir sur le site de Tampopo, je trouve qu'elle explique super bien les choses, en calcul en particulier.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :